Le Petit Nicolas

Publié le par David

Qui n'a jamais lu les aventures du Petit Nicolas, ce petit garçon sorti de l'imagination de René Goscinny (écriture) et Jean-Jacques Sempé (dessin) en 1959 ? Cette année nous fêtons les 50 ans de sa création, et pour l'occasion, la mairie de Paris nous propose une exposition présentant pas moins de 160 dessins et objets consacrés à ce personnage et ses auteurs.


On retrouve ainsi sur tous les murs des extraits de ses aventures, à travers un dessin et un texte court à côté. On sourit devant certaines histoires, voir on rigole franchement comme la personne qui me précédait dans la dernière partie de l'exposition. Comme quoi la magie continue d'agir ! Le plus émouvant est sans doute quand les dessins nous rappellent nos propres souvenirs d'enfance, nos bêtises, notre insouciance, nos amis d'enfance. On a tous connu un Alceste, celui qui n'arrête pas de manger,  un Agan, le chouchou de la maîtresse, une Marie-Edwige, celle dont on est "amoureux". Que de souvenirs !


Au milieu des salles, des vitrines présentent des objets ayant appartenu à Goscinny et Sempé : une machine à écrire, un encrier, une planche à dessin. Le plus intéressant est sans doute les images des écoles et des lieux où ils ont grandi, en parallèle avec certains dessins du Petit Nicolas, montrant ainsi comment ces deux artistes se sont inspirés de leur propre enfance pour créer ce personnage. D'autres vitrines exposent des exemplaires du magazine Pilote où étaient publiées les premières aventures du petit garçon.





Le Petit Nicolas a été traduit dans de nombreuses langues, révélant ainsi l'universalité des thèmes de l'enfance abordés par ses deux auteurs. Tout un mur présente les traductions du petit Nicolas en Allemand, Anglais, Chinois, Japonais, Russe... Les dessins sont repris, les textes adaptés.






Je n'ai pas retrouvé mon histoire préférée du Petit Nicolas, celle que j'avais accrochée au mur de mon bureau pendant ma thèse : le Petit Nicolas en thèse. Elle est tellement vraie (à part la dernière partie, j'ai quelques doutes !). Il manque peut-être ainsi une partie dédiée aux oeuvres dérivés du Petit Nicolas, comme par exemple "Le Petit Nicolas, Ségolène, et les copains" sorti pendant les élections de 2007. En tant qu'exposition organisée par la Mairie de Paris, cela était sans doute un peu délicat.




Une adaptation du Petit Nicolas pour le grand écran est prévue pour la rentrée 2009, avec Kad Merad dans le rôle du père et Valérie Lemercier dans le rôle de la mère. Quelques images du film sont affichés à la fin de l'exposition. Un dessin animé en 3D est également prévu pour la rentrée. Un écran diffuse un reportage sur sa réalisation ainsi que quelques extraits. Personnellement je ne suis pas fan de ce type de dessin animé où le côté technique de la 3D est vraiment explicite. En particulier dans le cas du Petit Nicolas où la simplicité des dessins fait tout le charme de cette bande-dessinée.





A la fin de l'exposition, les enfants pourront exercer leur talent de dessinateur avec papiers et crayons, et exposer leur création sur le dernier mur laissé à leur disposition, avant éventuellement d'acheter les histoires inédites ou bien le mug du petit nicolas.


Si vous voulez "retrouver l’insouciance de l’enfance. Insouciance bercée de l’amour inconditionnel des parents, du souvenir de l’odeur de la craie et du bruit des billes qui s’entrechoquent", alors rendez-vous à l'Hôtel de Ville de Paris pour passer un moment avec le Petit Nicolas.



Informations pratiques :
  • Lieu : Hôtel de Ville de Paris (entrée rue de Rivoli)
  • Site web du musée : http://www.paris.fr
  • Date d'ouverture : du 6 mars au 4 juillet 2009
  • Horaires : ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h, fermé le dimanche et les jours fériés
  • Prix d'entrée : gratuit
  • Durée de la visite : environ 1 heure

Publié dans Bande-dessinée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clovis Simard 14/10/2012 04:02

Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.7- THÉORÈME QUANTIQUE. - L'Impressionnisme supérieur à la Science ?