40 ans de pub à la télé

Publié le par David

En ce début d'année 2009, le gouvernement vient de décider la suppression de la publicité sur les chaînes publiques à partir de 20h, et toute la journée d'ici fin 2011. Mais saviez-vous que les premiers spots publicitaires ont fêté il y a tout juste quelques mois leurs 40 ans ? C'est en effet le 1er octobre 1968, à 19h56, que sont diffusés les cinq premières publicités sur la première chaîne. La couleur était déjà annoncée avec la publicité Boursin où le nom de la marqué était répétée plus d'une trentaine fois !

L'exposition se déroule au Musée de la Publicité. C'est un musée un peu particulier puisqu'il est intégré au Musée des Arts Décoratifs et qu'il n'est ouvert que lors d'expositions temporaires. L'exposition a lieu dans une salle unique que l'on peut diviser en trois parties.


Un peu d'histoire pour commencer


L'entrée du musée rappelle sur deux panneaux les grandes étapes de la publicité en France. Rappelons que la première expérience de transmission d'une image a été réalisée par John Logie Baird le 2 octobre 1925 à Londres. L'image était constituée de 30 lignes avec un rafraichissement de 5 images par seconde. Par la suite, cet ingénieur écossais améliora progressivement le procédé en augmentant la fréquence de rafraichissement et la hauteur de l'image. Il fit les premières démonstrations d'images en couleurs en 1928, et travailla également sur la stéréoscopie (reproduction d'une image en relief à partir de deux images planes).

Il faut attendre le 14 avril 1931 pour assister à la première transmission d'une image en France. En décembre 1932 est lancé un programme expérimental d'une heure par semaine. Finalement, c'est le 26 avril 1935 qu'est diffusée la première émission officielle depuis le ministère des PTT. Le 30 juin 1949 est créé la redevance télévisée (elle aura donc 60 ans cette année !).

La publicité sans marque, également appelée "propagande collective d'intérêt général" fait son apparition en 1959 à la télévision, huit ans après la radio. Elle est réservée aux messages des grands services publics et des ministères.

La publicité commerciale voit le jour le 1er octobre 1968. A 19h56, 5 spots publicitaires sont diffusés : Régilait, la laine Bel, Boursin, Schneider et Virlux.

L'expo : une sélection des publicités marquantes


Ne cherchez pas des explications ou une quelconque interprétation de l'évolution de la publicité depuis sa première diffusion en France. Ici, il n'y a que de la publicité à découvrir et surtout à REdécouvrir. Pour cela l'exposition vous offre 3 axes possibles :
  • une sélection générale
  • une sélection consacrée aux grands réalisateurs de publicité
  • une sélection consacrée aux plus grandes sagas de la publicité


Une sélection générale des publicités

Devant un grand écran de télévision, c'est l'occasion de revisionner en compagnie des autres visiteurs une sélection de publicités diffusées ces 40 dernières années. Pour faire une bonne sélection, il faut de tout :

  • Le côté historique. La diffusion commence en 1968 avec trois des cinq premières publicités diffusées en France. On découvre ainsi cette pub pour le Boursin, où l'acteur répète plus d'une trentaine de fois le nom de la marque en courant aux quatre coins de son appartement. Comme vous le voyez, le concept de "matraquage publicitaire" ne date pas d'hier ! La diffusion se termine en 2008 avec un spot d'amnesty international
  • Les personnages mythiques. OUI ! La mère Denis est là !!!Ainsi que Don Patillo évidemment.
  • Les voitures
  • Les vêtements : en particulier les jeans et les chaussures. Le plaisir de revoir la pub d'Eram dont le slogan était : "55 Francs, il faudrait être fou pour dépenser plus". Va trouver une paire de chaussures à moins de 55 euros aujourd'hui !
  • Les pubs kitchs : à l'époque, elle ne l'était pas, mais aujourd'hui, elles le sont devenues à 200%, je peux vous l'assurer. Mention spéciale à la pub pour Vittel ("buvez, éliminez!") qui a remporté la palme du fou rire collectif, catégorie "oh la la, qu'est-ce-que c'est dépassé !"
  • Les pubs pour les grands groupes : la ratp avec le ticket chic, ticket choc ; EDF et sa simulation d'une gestion de la planète à la sim city conduisant à un niveau de pollution excessif pour introduire la notion de développement durable, Orange et ses jouets pour les enfants (à suivre dans un autre article).
  • Les pubs décalés : Orangina (nous y reviendrons plus tard), Pliz (mais si, la femme de ménage qui enlève la poussière en glissant sur la table), Canal + et sa "marche de l'empereur"

Je ne résiste pas à la tentation de vous en mettre une petite, avec en prime le générique d'Antenne 2 annonçant la pub (désolé Mado, c'est la coupure pub de l'article) :



Une sélection des réalisteurs les plus connus


Les réalisateurs de publicité sont assez méconnus. L'exposition présente donc un certain nombre d'entre eux à travers les nombreuses publicités qu'ils ont réalisées. On retrouve ainsi par exemple des réalisations d'Etienne Chatiliez, qui a été de nombreuses fois récompensés pour celles-ci. Je n'ai pu voir qu'une partie des publicités et sans le son. Je n'ais pas eu la patience d'attendre qu'une place se libère, et aussi à cause d'une certaine saturation après plus d'une heure à revoir des pubs !

Une sélection des plus grandes sagas


Tout le monde connaît ces pubs où une marque choisit un thème et le décline d'une multitude de façons différentes. Quatre marques ont été retenues pour illustrer le principe de la saga publicitaire : Dim, Eram, Perrier et bien entendu ...

Ooooo - ran - gi -na !
  
Parmi les 4 marques retenues pour leur saga publicitaire, c'est celle pour laquelle j'ai pris le plus de plaisir à revoir les spots. La place se libère, je m'installe sur le petit siège, je mets l'un des deux casques disponibles et c'est parti. Retour en 1952 avec "Arabesques", la première pub de la marque sur les écrans de cinéma jusqu'en 2000 avec Orangina rouge (mais pourquoi est'il aussi méchant ?). On redécouvre ainsi le serveur, la demoiselle et sa robe jaune à pois noirs, les acteurs déguisés en bouteille (le grand huit, le flipper), les décapsuleurs assoiffés qui envahissent la Terre.


 





Allez, une petite dernière pour la route avant de se quitter :



Conclusion

Une petite expo sympa en somme. On s'assoit, on découvre et redécouvre des pubs mythiques, des pubs qu'on avait oubliées, des pubs décalées, des pubs qui ont mal viellies ... ça nous ferait presque regretter la disparition de la pub sur les chaînes publiques ! Le musée de la publicité faisant parti du musée des Arts Décoratifs, profitez-en pour aller faire un tour pour voir les autres expos. J'en parlerai d'une autre prochainement.


Informations pratiques :


  • Lieu : Musée des Arts Décoratifs , 107 rue de Rivoli, Paris 1 (métro Palais-Royal, ligne 1)
  • Site web de l'exposition : http://www.lesartsdecoratifs.fr
  • Horaires : ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h le dimanche
  • Prix d'entrée : 8€ en plein tarif, 6.5€ en tarif réduit
  • Durée : compter environ 1h00, tout dépend de l'affluence et de votre volonté à voir toutes les pubs diffusées





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dracip27 19/01/2009 21:54

Juste un petit coucou de Dracip27 qui a vu de la lumière et qui se promène dans le champ du monde. Bonne soirée.