Lundi 27 avril 1 27 /04 /Avr 07:50
Saviez-vous que le peintre russe Vassily Kandinsky est considéré comme le fondateur de l'art abstrait ? En 1911, il peint ce qu'il considère comme sa première toile abstraite, Bild mit Kreis (peinture avec un cercle), "une composition organisée à partir de masses colorées de différentes densités, parmi lesquelles un cercle tracé dans la partie supérieure droite de la toile, qui se regroupent autour d'une forme noire". La peinture vient de s'affranchir complètement de ses attaches avec la réalité.

Ce qui est intéressant chez Kandinsky, c'est l'évolution de sa peinture dans le temps. Tout d'abord il ne découvre sa vocation de peintre qu'à l'âge de 31 ans. A l'origine, il étudie le droit et économie jusqu'à obtenir une thèse de doctorat en 1895. Ce n'est qu'après l'avoir obtenue qu'il part étudier la peinture à Munich. Ses premières grandes peintures suivent la tendance impressionniste, représentée ci-dessous par La Vielle Ville 2 peinte en 1902.


Il évolue ensuite vers le néo-impressionnisme et le fauvisme, de plus en plus vogue à cette époque.  Les couleurs ne se mélangent plus mais sont juxtaposées sous forme de petites touches (ci-dessous La vie mélangée peint en 1907).


Les années passant, Kandinsky s'éloigne progressivement de la réalité. Les couleurs deviennent progressivement plus vives, les paysages plus plats, des régions dominées par une couleur principale se forment, comme dans le Tableau avec l'archer peint en 1909.



Cette évolution aboutit en 1912 au Tableau avec l'arc noir. On peut y voir clairement trois régions reliées par un arc noir. Des formes chères à Kandinsky commencent à apparaître : le triangle formé par les trois régions, le rond rouge vif, le début d'une forme carré en haut. Ces trois formes prendront une importance prépondérante dans le travail de Kandinsky.


La guerre interrompt son travail. Après la fin de celle-ci, il peint peu pour se consacrer au développement culturel de la Russie ainsi que celui de la pédagogie de l'art. Pour Kandinsky, la peinture est non seulement une activité pratique mais également une activité théorique. Il publie ainsi son premier livre théorique sur l'art en 1909 : Du spirituel dans l'art. Dans son second ouvrage théorique, Point et ligne sur plan, en 1926, il introduit un vocabulaire méthodique des éléments plastiques, ainsi qu'une grammaire fournissant des règles de composition. Il justifie ses principes par des exemples choisis dans des livres de science naturelle et technique. Dans les années 20, enseignant au Bauhaus, une école d'architecture et art novateur, son travail devient de plus en plus géométrique, les couleurs de plus en plus vives et primaires, comme l'illustre Trame noire, peint en 1922.


Certaines de ses peintures, comme Jaune-Rouge-Bleu peinte en 1925 montre bien la dualité entre la géométrie pure (partie gauche), et des formes plus libres, en particulier les courbes (partie droite).


Kandinsky fuit l'Allemagne et rejoint Paris en 1934, où il se retrouve plutôt isolé dans la mesure où les tendances artistiques en vogue sont l'impressionisme et le cubisme. Il y poursuit son travail antérieur, toujours centré sur les figures géométriques, les courbes, des couleurs simples. Il peint ses deux dernières grandes oeuvres : Composition IX en 1936 (ci-dessous) et Composition X en 1939.

 

 

 

Une grande rétrospective consacrée à Kandinsky est actuellement à l'affiche au Centre Pompidou. A travers des toiles issues des trois musées les mieux dotés en œuvres de Kandinsky dans le monde - le Lenbachhaus de Munich, le Centre Pompidou de Paris, et le Guggenheim de New York - l'exposition couvre toutes les périodes créatives de l'artiste. Elle met ainsi en valeur l'évolution de son travail, depuis l'impressionnisme jusqu'à l'art abstrait. En complément de ces chef-d'œuvres, on trouvera également des lithographies et des illustrations extraites de ses livres, montrant ainsi le travail théorique réalisé par le peintre mis en pratique dans ses peintures.

 

Autant j'ai trouvé que ces premiers travaux manquaient d'originalité (combien de peintres impressionnistes ont un jour peint un paysage de campagne avec une église en fond), autant ces dernières peintures sont vraiment surprenantes. Alors que je trouvais l'exposition plutôt quelconque au début, je me suis surpris à la trouver très intéressante sur la fin. Pour comprendre ce changement d'opinion, j'ai donc refait l'exposition en sens inverse en cherchant à savoir à quel moment mon opinion changeait. En comparant les tableaux au lieu de les regarder individuellement, je me suis rendu compte qu'il y avait une réelle évolution progressive dans la manière de peindre de Kandinsky. Même si on peut constater un tournant dans sa manière de peindre dans le Tableau avec l'arc noir (1912), sa manière de peindre n'a cessé par la suite d'évoluer, en parallèle à sa perception théorique de la peinture. Si vous avez l'occasion de visiter cette exposition, pensez à le faire en ayant toujours à l'esprit l'évolution dans la manière de peindre de l'artiste, cela rend l'exposition encore plus intéressante.


 

Informations pratiques :

  • Lieu : Centre Pompidou, Place Georges Pompidou (métro Châtelet, Hôtel de Ville, Rambuteau)
  • Site web du musée : http://www.centrepompidou.fr
  • Date d'ouverture : du 8 Avril au 10 Août 2009
  • Horaires : ouvert tous les jours de 11h à 23h
  • Prix d'entrée : plein tarif 12€, tarif réduit 10€
  • Durée de la visite : environ 1h00
Par David - Publié dans : Art moderne - Communauté : Expositions
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus